FR | EN | NL

ARCHIVES | 2006 | MUSIQUE | ABSINTHE (PROVISOIRE)


Biographie

Absinthe (Provisoire) est un groupe né en 2000 à Montpellier, motivé à la base par une passion commune pour le rock indépendant, et plus particulièrement à ce moment-là Mogwai et GY!BE.

Après quelques changements de personnel, le quintet enregistre en août 2002 son premier disque éponyme aux Engine Studios de Chicago. Eux-mêmes soulignent sans ambiguité le caractère miraculeux et hasardeux de cette opportunité.

 

photo1

 

Le disque sort en 2003 chez Hydrophonics, une sorte d'entreprise de pressage montpelliéraine qui s'occupe vaguement d'un label. Puis le groupe explose à nouveau, déchiré par les caractères douteux de ses membres, leur tendance aux excès en tous genres et surtout par les divergences musicales violentes qui l'habitent.

Tout se reforme finalement autour de quatre membres, dont seulement trois originaux. Répétitions avinées et concerts allant du calamiteux au grandiose s'enchaînent, jusqu'à l'enregistrement d'un deuxième album en décembre 2004 aux Magic Circle studios de Neil Conti.

 

photo2

 

Plus noise, plus taré et moins scolaire que le premier, ce nouvel opus évoque tour à tour Paul Newman, A Silver Mt Zion et Lowercase. Il illustre ce que les membres désirent et révèlent tard la nuit, pendant d'interminables et passionnées professions de foi alcoolisées : aller vers la folie, l'inconscience et la transe...

Un groupe sincère et touchant, parfois humainement déroutant et incompréhensible, en tout cas un des plus punks et habités des groupes officiant dans le registre post-rock.

 

Discographie

-) 2003 : 'Absynthe (Provisoire)' sur Hydrophonics.

Ce qu'en pense Infratunes :

Nouvel arrivant de la scène post-rock française, Absinthe (provisoire) nous ferait presque croire que l'été montpellierain est aussi chaud qu'un hiver canadien - cette subtile référence au Canada pour introduire leurs influences que sont Godspeed You Black Emperor (revendiqué par le groupe), mais aussi Do Make Say Think (ça c'est perso) ou encore Mogwai et Explosions in the Sky. Leur musique tantôt sombre et glauque, tantôt explosive sans règles ni limite, jongle entre mélancolie et enthousiasme.

Concrêtement Absinthe (provisoire) ce sont 2 guitaristes, 1 bassiste, 1 batteur et 1 projectionniste (pour les lives) ; c'est un univers aérien, qui s'écrase peu à peu dans un sol dur et froid ; qui, rongé par les guitares et cette pression grandissante atteint un état proche de la saturation sonore, puis traine l'auditeur vers une extase malsaine, une montée d'adrénaline grimaçante, comme prendre son pied avec un 15 tonnes posé dessus...

Absinthe (provisoire) joue avec nos nerfs pendant plus d'une heure, la lenteur exaspérante de Jean et Xavière, le stressant Ennio et sa mélodie entêtante, le doux Do bémol en Si Majeur ressemblant plus à une apocalypse qu'à une berceuse sur la fin du morceau. Internalité du sujet explore quant à lui un univers plus mystique, traînant votre esprit un mètre au dessus du corps, puis se déchaînant sur ce dernier. Bien loin de vous vouloir du bien, ce morceau glauque et sombre vous videra l'esprit et le corps. La Danse des canards est à mon goût le morceau le plus abouti de l'album, une sorte de synthèse, mélodie souriante, explosions généreuses et retombant toujours sur cette mélodie de départ, inusable... Un régal.

Pour clore l'album, un morceau totalement fou, French Chocolate, à moitié improvisé, les guitares se déchirent sous le flux des grattages de cordes, un dernier souffle avant l'auto-repeat, car cet album s'écoute et se réécoute inlassablement.

Bobtomperchu - site.

nom_image

 

-) 2006 : 'Alejandra' à paraître.

 

Audio

Quelques morceaux sont à télécharger ici et surtout .

 

Web

-) Site officiel.
-) Myspace.
-) Hydrophonics.