FR | EN | NL

ARCHIVES | 2007 | MUSIQUE | K-BRANDING


Biographie

Au tout début de son histoire, K-Branding était en fait un sextet de musique improvisée du nom de « The Monday Guys ». En février 2004, le sextet devient un trio et change son nom en « K », désormais composé de Sébastien Schmit (ex-batteur du groupe Quiet), Vincent Stefanutti et Grégory Duby (ex-guitariste de T.I.F.). Combinant la liberté de la musique improvisée et la violence bruitiste du punk, la musique du trio prend une couleur de plus en plus expérimentale au fil du temps.

 

photo1

 

En novembre 2004, K sort une première démo 5 titres et change son nom en « K-Branding ». La démo reçoit un bel accueil de la part de la presse spécialisée. Après avoir joué son premier concert en février 2005, le groupe enchaîne les prestations brillantes (dont une remarquée au Dour Festival), notamment en première partie de groupes tels que L'Enfance Rouge (fr), The Chinese Stars (us), Les George Leningrad (can), Cougars (US), Vandal X (b), DAAU (b), AIDS Wolf (can), Milgram (fr), An Albatross (us), etc.

 

photo2

 

En décembre 2005, le groupe enregistre un deuxième EP, autoproduit avec l’aide de Maxime Bodson (Patton). « Das Ding » sort un mois plus tars sur leur propre label, FF HHH.

 

Discographie

-) 2004 : 'K-Branding' (autoproduit).

nom_image

 

-) 2006 : 'Das Ding' sur FF HHH.

Ce qu'en pense Shoot Me Again :

Après une première démo prometteuse et une série de concerts enflammés, K-Branding nous revient avec son premier mini-album autoproduit (6 titres pour 32 minutes). Alors, quelle est cette chose ?

Cela commence calmement avec ' Krankenschwester’. Le son est un petit peu brut de décoffrage, enregistrement au magasin 4 oblige. Dès les premières notes, on voit que le groupe veut encore aller plus loin dans le délire et dans le bruit, ce premier morceau joue avec le tempo et le décalage. ' Machism system' nous ramène à un univers plus familier de k-branding : une sorte de disco-noise dansante mais pas débile. On aime le jeu de répétition sur ce morceau. Et on y retrouve le saxophone particulièrement bruyant. ' Instinct, you call me' joue plus sur l'ambiance mid-tempo, mais toujours avec de la répétitivité. Les trois derniers morceaux incitent aux mêmes contrastes.

Sur ce premier mini-album, K-branding nous démontre son évolution. Tout en s'éloignant des influences qu'on a pu leur accoler auparavant, le trio commence à développer un univers véritablement unique. Le seul bémol que l'on pourrait évoquer, c'est la qualité du son qui est parfois un petit peu limite, sans que cela gâche le travail de fond effectué sur cet enregistrement. Voici encore une preuve qu'on peut faire en Belgique une musique originale, différente et de qualité.

Ben - site.

nom_image

 

Audio

Quelques morceaux sont à télécharger ici.

 

Web

-) Site officiel.
-) Myspace.
-) FF HHH.